Ça vous arrive parfois de rentrer chez vous et de vous dire : « Quelle journée de m…e, rien de ne vas au boulot, je n’ai pas pu faire ce que je voulais, mon boss est complètement borné, il fait un temps pourri ! Le chien a détruit le canapé, c’est le bordel à la maison… »

Bien sûr, les journées comme celle-là arrivent à tout le monde !

Mais, vous le savez, tout n’est pas noir ou tout blanc… il suffit de relativiser et de se rendre compte qu’on a oublié de considérer les moments agréables de la journée.

Je vais vous présenter un exercice très simple – de quelques minutes seulement – qui permet de relativiser quand on a l’impression que tout va mal et qui peut totalement changer votre perception. Cet exercice ne fait pas qu’agir ponctuellement, il permet aussi de continuer à progresser sur ses points faibles et d’avancer pas à pas.

Faisons ce que notre mental ne sait pas faire : relativiser !

Le mental s’attarde naturellement sur les choses qui vont mal, ou les choses qui pourraient mal se passer.

Après tout c’est normal, une partie de notre mental (la partie automatique) est sans cesse en train de réagir pour assurer votre sécurité, notre rang social… et c’est pour cela qu’on à l’impression de ne retenir que le négatif, ce qui le met en alerte.

C’est comme avec les informations, c’est toujours le pire qui fait le buzz.

De ce fait, les souvenirs qu’on retient d’une journée sont en priorité les points négatifs et les problèmes que le mental ne cesse de ruminer intérieurement.

En faisant l’exercice de se remémorer les moments positifs de la journée, vous relativisez et allez contre la tendance de votre mental en lui montrant que même une journée pourrie a ses moments positifs.

Relativiser est un outil puissant et efficace contre le stress, mais aussi un précieux allié pour notre bonheur et notre épanouissement.

Vous apprenez ainsi à endurer les mauvais moments beaucoup plus facilement, car vous réalisez qu’ils sont éphémères, et de la même manière, vous apprenez à détecter et profiter des bons moments, car ils sont également éphémères.

Relativiser a un impact direct sur le stress et l’anxiété, car on change totalement notre point de vue sur les situations que l’on traverse.

Lorsque vous traversez votre prochaine situation critique ou problème auquel vous devez faire face, vous allez réaliser que les imprévues font partie de la vie et qu’ils ne sont en général pas si terribles qu’ils en ont l’air.

Cette sombre perception va bientôt laisser la place à quelque chose de plus nuancé, de plus positif.

Thomas Edison a dû faire 10 000 tentatives pour inventer la première ampoule. Il ne s’est jamais découragé, car il savait que ce n’était pas « un échec supplémentaire », mais un pas en plus vers le succès. Il savait relativiser et il était gratifiant pour avoir trouvé chacun des « 10 000 moyens qui ne fonctionnent pas ».
Imaginez maintenant s’il n’avait pas eu cet état d’esprit ! Il aurait baissé les bras au bout de quelques tentatives seulement.

thomas edison savait relativiser

Dans mon boulot précédent, il m’arrivait de devenir complètement fou d’apprendre qu’un des containers remplis de tuyauterie que j’attendais avait pris deux jours de retard sur la livraison (je bossais sur une plate-forme pétrolière).
Cela allait couter au client la bagatelle de quelques millions d’euros, et l’équipe au grand complet allait se rouler les pouces sur le chantier.
Puis, en relativisant, je me suis aperçu que 80% des livraisons étaient arrivés à temps… ce qui n’est pas si mal après tout ! Et on avait maintenant notre temps pour minutieusement préparer l’arrivée des tuyauteries, de manière à pouvoir sauter sur les postes à souder dès qu’elles toucheraient le sol.

Mon stress et ma colère étaient retombés. J’avais pris conscience que la terre ne m’en voulait finalement pas, et que j’avais même été plutôt chanceux d’avoir reçu une si grande partie de la livraison à temps sur un chantier si monumental avec des délais si insensés.

Voyons maintenant comment relativiser peut améliorer notre bien-être au quotidien ?

On est parfois soupçonneux sur les méthodes qui sont censées nous faciliter la vie, la rendre plus positive ou heureuse… Mais après tout, le seul moyen de vérifier, c’est de tester.

Alors, ne me croyez pas sur parole, agissez ! Et validez ou non, adoptez ou pas…

Ce n’est déjà pas facile de trouver le bonheur, mais si en plus on cherche dans la mauvaise direction, une vie n’y suffira pas.

En vous demandant quels ont été vos plus beaux moments de la journée de façon régulière, vous allez pouvoir déterminer ce qui est réellement important pour vous. En général, on a une fausse idée de ce qui nous rend heureux et on a tendance à surestimer le rôle que peuvent apporter les biens matériels dans notre bonheur.

On se rend compte, à force de se poser la question, que les petites choses simples ont un impact très important dans notre vie.

Prendre un café avec un ami, regarder le lever du soleil, marcher dans la nature, jouer avec ses enfants, prendre soin de soi, aider des autres ou avoir une réelle discussion avec un proche, sont les moments qui vont faire de votre journée une journée unique et riche.

Vous ne me croyez pas ? Lisez l’article jusqu’au bout et faites l’exercice pendant quelques jours… vous allez voir !

Relativiser permet de considérer ses points faibles et de les améliorer.

Après avoir été gratifiants pour les meilleurs moments de votre journée, vous allez maintenant choisir – toujours dans cette même journée – un événement que vous auriez aimé faire différemment, des choses à améliorer.

On progresse grâce à une pratique délibérée qui est caractérisée par le fait de déterminer ce qui peut ou doit être amélioré. En vous focalisant sur ces points, la pratique va naturellement les améliorer.

Tout en restant équanime, revivez l’événement à améliorer et imaginez comment vous pourriez le rendre meilleur.

Le but n’est pas de se punir ou de se morfondre, mais au contraire de se réjouir de trouver des solutions à des comportements qui ne vous conviennent pas, pour éviter qu’ils ne se produisent encore et ainsi continuer à progresser, petit à petit.

Relativiser avec la méthode GAG (Gratitude – Amélioration – Gratitude)

Entrons en détail dans la pratique, avec la méthode GAG.

Voici le protocole :

Revivez mentalement votre journée et déterminez avec un maximum de détails sensitifs et émotionnels, et aussi intensément que possible :

  • Un moment de votre journée pour lequel vous êtes Gratifiant (G)
  • Un moment ou un événement qui ne s’est pas passé comme prévu et que vous aimeriez Améliorer dans le futur (A)
  • Un second moment de votre journée pour lequel vous êtes Gratifiant (G)

Voici quelques exemples des gratifications qui reviennent le plus souvent chez moi :

  • J’ai adoré la discussion que j’ai eue avec mes proches.
  • Je me remercie de trouver la force de booster mon physique et mon mental tous les jours.
  • Je suis gratifiant pour avoir une famille en bonne santé.
  • Je suis content d’avoir terminé l’article que je devais poster aujourd’hui.
  • Le lever du jour ce matin était absolument fabuleux, je suis chanceux de l’avoir vu.
  • Je suis gratifiant pour avoir un foyer ou dormir.
  • La journée d’hier était géniale et celle d’aujourd’hui va être magique.

Voici quelques exemples d’améliorations (attention, il faut en choisir seulement un par séance) :

  • Je n’ai pas suivi les 5 bonnes habitudes alimentaires, mais je vais faire attention aujourd’hui à prendre un fruit plutôt que de prendre une sucrerie au distributeur en même temps que mon café.
  • J’ai perdu mon sang froid au travail, car j’ai beaucoup de pression sur mon projet actuellement, mais je vais faire un effort à la prochaine réunion pour contrôler mon humeur et je vais aller m’excuser aujourd’hui.
  • J’ai eu du mal à me mettre au travail ce matin, mais j’ai compris que je devais commencer ma journée par les taches les plus importantes plutôt que de regarder mes emails.
  • Je n’ai pas trouvé la motivation d’aller faire du sport, mais je sais maintenant que c’est parce que je n’y suis pas allé directement après le travail.

C’est vraiment important de revivre les scènes avec le plus de précision et d’émotions possible. Récitez mentalement vos « gratitude – amélioration – gratitude » comme si vous y étiez, comme si la scène était réelle.

Quand vous visualisez une amélioration, imaginez-vous vraiment en train de faire l’action de manière à programmer votre subconscient avec les bonnes habitudes.

Cet exercice peut vous paraisse bizarre au début, et il se peut que vous ayez du mal à vous remémorer les différents moments de votre journée.

Cela prouve simplement que nous ne sommes pas habitués à apprécier les choses positives ou bien à nous autoévaluer, mais cela va très vite changer avec un peu de pratique.

Cet exercice est extrêmement puissant et il permet de continuer à progresser ainsi que de se rendre compte des choses qui nous font plaisir et qui ont rendu cette journée si unique.

« Quand les jours sont ainsi semblables les uns aux autres, c’est que les gens ont cessé de s’apercevoir des bonnes choses qui se présentent dans leur vie…» Paulo Coelho

Je fais cet exercice tous les matins avant de méditer ou le soir avant de me coucher, et il a vraiment changé la perception que j’avais de ma journée et même de moi même.

Il y a tellement de choses que je voudrais faire pour vous au sein de Sleevup, que j’ai parfois l’impression de ne jamais en accomplir assez ! Puis, quand je repense à ma journée avec un peu plus de recul et que j’écris mes trois gratitudes dans mon journal, je me rends compte que j’ai quand même bouclé pas mal de choses, et je prends confiance en moi.

Et puis dans ce monde qui va à toute vitesse, ça me fait du bien de repenser au petit café en terrasse que j’ai pu prendre avec un ami, ou tout autre moment de la journée 🙂 C’est apaisant, rassurant, et authentique. C’est vivre !

Faites cet exercice maintenant. Repensez aux dernières 24 heures et partagez votre ressenti.

J’espère qu’il va vous aider autant que ce qu’il m’aide !

À bientôt

Joseph
Sleevup !