Nicolas me coupe la parole et me dit : « Pense gros Joseph. Tu n’arriveras à rien si tu ne penses pas gros ! »

Nicolas m’aide avec la création du site internet de Sleevup et à force de lui donner des excuses de ne pas avoir avancé dans telle ou telle action, il m’a rapidement fait comprendre qu’il fallait que je me bouge si je voulais vraiment créer quelque chose qui a de l’impact. Il fallait que je pense gros.

Une piqure de rappel qui m’a fait prendre conscience que j’avais oublié cette notion, pourtant essentielle ! Je suis un sacré rêveur, j’aime penser gros, je me challenge à écrire des objectifs – des prochains jours aux prochaines décennies – et j’aime faire mon maximum pour les réaliser.

Mais à ce moment-là, je pensais petit, et Nicolas me l’a bien fait remarquer !

Que vous pensiez être capable ou ne pas être capable, dans les deux cas, vous avez raison. » Henry Ford

Pour travailler sur cette faille, j’ai commandé deux livres sur le sujet : « Think Big and Kick Ass » de Donald J. Trump et Bill Zanker ainsi que le livre « The magic of thinking big » de David Schwartz.

Le choix de ces deux livres est très simple. Ce sont deux références dans leur domaine et leur approche est totalement différente. La différence des titres en révèle déjà beaucoup je trouve.

Pour éviter tout malentendu, je tiens à souligner que les actions ou idées politiques de D. Trump n’ont rien à voir dans le choix de son livre. Ce qui nous intéresse est uniquement sa capacité d’action, sa gnaque, la confiance qu’il a en ses capacités. Ce à quoi il pense est une autre histoire.

J’ai tourné la dernière page du deuxième livre il y a quelques jours et j’aimerais partager avec vous ce que ça m’a appris. C’est tellement important ! Je vais vous dévoiler étape après étape comment penser « comme un champion », mais avant cela, il est important de comprendre pourquoi c’est si important.

Pourquoi faut-il penser comme un champion ? voici 3 bonnes raisons.

1 – Pour prendre confiance en soi.

La confiance en soi est l’ingrédient essentiel pour agir et rencontrer le succès dans ses projets. Agir est difficile, il faut sortir de sa zone de confort et accepter d’être vulnérable. Il faut prendre des risques et accepter que l’échec puisse aussi être une option.

Imagine, imagine réellement que tu peux y arriver et tu y arriveras – D. J. Schwartz

Comme disait Steve Jobs : « Les personnes qui ont changé le monde ne sont pas plus intelligentes que nous ». Elles ont simplement su penser gros, elles se sont convaincues qu’elles pouvaient faire une différence et elles l’ont fait.

Rêve gros – ce à quoi tu rêves est ce que tu vas faire. Si tu veux être un gagnant, définis des objectifs de gagnant – D. Trump.

Imaginez-vous en train de réussir, visualisez-vous dans la situation que vous voulez avoir, soyez convaincu que vous pouvez y arriver, et faites-le.

2 – Pour savoir où aller et éviter la procrastination.

Penser à ce que vous souhaitez réellement permet d’avoir un phare indiquant la direction à prendre, et d’y foncer droit devant.

Comment voulez-vous avancer si vous ne savez même pas où vous voulez aller ? Les personnes qui n’ont pas d’objectifs ne peuvent pas avoir des résultats convaincants. C’est comme s’il prenait leur voiture pour aller se perdre dans les sens interdits d’une ville aux nombreuses rues piétonnes. Ils tournent en rond, subissant les ordres des panneaux… Ces personnes là sont les premières à trouver des excuses pour justifier leur inefficacité, mais le seul problème réside dans le fait qu’ils ne connaissent pas leur destination finale.

« Si vous ne pouvez même pas rêver de faire de grandes choses, vous n’allez jamais faire quelque chose de grand dans votre vie » – D. Trump

D’après David J. Schwartz, les 4 plus grosses excuses derrière lesquelles on se cache pour ne pas agir sont les suivantes :

  • Ma santé n’est pas bonne
  • Je dois être un génie pour réussir
  • Je suis trop jeune, trop vieux
  • Je suis différent, j’attire toujours la malchance

Plutôt que de vous laisser paralyser par les excuses voici ce que vous devez faire : rêvez gros, placez votre phare à l’horizon, déterminez votre destination, choisissez votre route pour y arriver / votre plan d’action et… foncez.

« Un rêve sans plan d’action reste un rêve »

3 – Pour détecter et anticiper les peurs qui vont vous freiner.

Les excuses sont là pour nous permettre de camoufler nos peurs. C’est bien de s’en rendre compte pour pouvoir travailler sur ce point et continuer à avancer.
Renier une peur peut littéralement nous mener à la procrastination sans même savoir pourquoi, et donc à la frustration de ne pas avancer.

Définir des objectifs et s’imaginer en train de les réaliser va faire resurgir à la surface les peurs qui pourraient se mettre sur votre chemin. Une fois que ces peurs sont identifiées, il suffit d’y travailler, petit à petit pour les maitriser.

Pour comprendre ce point, Tim Ferris (auteur de plusieurs bestsellers, et reconnu « Personne la plus innovante en Business » par Fast Company et « Personne à connaitre » par Forbes…) explique en détail comment trouver ses peurs et les vaincre avant même de ce lancer dans le développement de son activité. Regardez l’épisode 8 « Starting a business » du Tim Ferris Experiment, l’épisode coute 1.83€, mais vous allez y apprendre bien des choses.

The Tim Ferriss Experiment from Tim Ferriss on Vimeo.

Maintenant que les bases sont posées, que vous savez pourquoi il est important de rêver à ce que vous pouvez accomplir de meilleur. Creusons le sujet et passons au coeur de l’action grâce à ces 7 étapes.

Comment penser gros en 7 points

4 – Ecoutez votre instinct

Comme le mentionne D. Trump : « il n’y a pas le temps d’être 100% logique, c’est trop lent », il continue avec « plongez-vous dans les données, et faites confiance à votre instinct ».

Cela est valable pour les actions de tous les jours, mais aussi pour définir les objectifs des 10 prochaines années. Quoi qu’il arrive, faites confiance à votre instinct. Pour cela, rien de mieux que de faire un break, de prendre une journée à la montage pour se relaxer et laisser vos sentiments les plus profonds refaire surface.

Cet enseignement date de la nuit des temps et il est toujours valable. J’ai récemment lu le témoignage d’un chef de tribu primitive en Afrique qui raconte qu’il s’exile quelques jours seul dans la savane quand il doit prendre une décision importante, en attendant que son instinct lui dise quoi faire.

Bill Gates est lui aussi un adepte de cette technique : Il était connu pour prendre chaque année une semaine de retraite seul dans un chalet de montagne afin de penser aux grandes décisions stratégiques de Microsoft. Peut-être qu’il fait toujours de même aujourd’hui à la tête de la Fondation Bill-et-Melinda-Gates !

5 – Trouvez votre passion et suivez-la

Trouver sa passion est très important, car se lancer et travailler dur sur un projet est extrêmement difficile. Il y a de nombreux obstacles sur le chemin, de nombreuses personnes vont vous critiquer pour avoir pris le chemin le moins fréquenté et vous devez être passionné par ce que vous faites pour trouver la force de continuer.

La formule simple pour devenir riche : Travaillez dur sur votre passion – D. Trump.

Devenir riche n’est pas une passion. Ça peut être une conséquence si vous suivez votre passion et que vous travaillez dur, mais ça ne doit pas être votre but ultime. Trouvez ce que vous aimez réellement faire, comment vous voulez contribuer, la différence que vous souhaitez apporter autour de vous… c’est cela votre passion.

« Il y a une grande différence entre réussir dans la vie et réussir sa vie. » – Luis Fernandez

La passion est comme une source intarissable : vous pouvez y puiser toute l’énergie que vous voulez, elle coulera toujours. Quand vous l’avez trouvée, n’abandonnez jamais !

6 – Affrontez vos peurs et prenez confiance en vous

Dans les mots de D. J. Schwartz : « La peur et le manque de confiance en soi explique pourquoi nous avons toujours des crises économiques. La peur explique pourquoi des millions de personnes accomplissent peu et profitent peu ». Il continue en précisant : « La confidence n’est pas innée, elle se développe. Les personnes que vous connaissez qui rayonnent de confidence, qui ont conquis leurs peurs, qui sont confortables n’importe où et n’importe quand, ont acquis leur confidence, jour après jour. »

Selon D. J. Schwartz, voici comment construire cette confidence :

  • N’oubliez pas que l’action cure la peur. Ne repensez pas trop à ce qui vous fait peur. À la place, agissez : achetez le billet d’avion vers cette fameuse destination qui vous effraie tant. Inscrivez-vous à ce rendez-vous. Organisez cet événement… L’inaction renforce la peur, alors agissez et réfléchissez ensuite s’il le faut.
  • Ne retenez que le positif. Soyons honnêtes, nous avons tous des pensées négatives quotidiennement. Mais c’est la façon dont nous réagissons à ces pensées qui est important, ainsi il est important de ne pas penser en boucle sur le négatif. Réglez le problème, faites le nécessaire, marquez les actions à faire et n’y pensez plus.
    A contrario, quand vous avez du temps libre, dans votre voiture ou avant de vous coucher, pensez à ce que vous avez accompli aujourd’hui, soyez gratifiant pour les bons moments de cette journée, soyez gratifiant pour votre famille et vos proches et gardez ces bonnes pensées en mémoire.

« Détruisez les pensées nagatives avant qu’elles deviennent des monstres » – D. J. Schwartz

« Le pire enfer que vous allez devoir affronter et celui que vous créez dans votre propre imagination » ; « Je conseille de zapper toute pensée négative dès qu’elles montrent leur horrible face » – D. Trump.

  • Ne ressortez que le positif. Quand vous parlez à propos de quelqu’un, parlez comme s’il était en face de vous et rappelez-vous de ses qualités et des bons moments que vous avez passés avec lui. On a tous des défauts, des moments où nous sommes énervés et désagréables, mais vaut-il vraiment la peine de s’en rappeler ? Pas vraiment.
  • Essayez-vous toujours au « premier rang » et prenez l’habitude de vous exprimer. Soyez au-devant de la scène, n’hésitez pas à faire des petits actes de courage quotidiens. Posez une question à une réunion, abordez un(e) inconnu(e) avec qui vous aimerez bien parler… Le courage se construit au fil de petits actes de bravoure.
  • Regardez les personnes dans les yeux. Ne pas regarder une personne directement en lui parlant communique la sensation d’infériorité ou de peur, et pourtant beaucoup de personnes le font. Dites-vous bien que vous avez plus de points de ressemblances que de points de différences avec la personne en face de vous. Nous sommes en beaucoup de points similaires, alors pourquoi avoir peur ?
  • Faites confiance à votre instinct. Il sait ce qui est juste et ce qu’il ne l’est pas ; apprenez à l’écouter et vous éviterez d’agir avec regret ou contre votre volonté.

7 – Défiez la chance en travaillant dur

Pour accomplir vos rêves et objectifs, vous devez savoir travailler dur. L’entrepreneur Elon Musk (un de mes héros 🙂 ) dit travailler 100 heures par semaines. Je ne suis pas sûr qu’il faille travailler autant, mais en voyant ce qu’il a déjà accompli, j’aurais du mal à réfuter son argument.

Travailler dur permet de défier la chance, mais elle a son rôle à jouer malgré tout. Quoi qu’on fasse, elle a ses hauts et ses bas. Dans les termes de D. Trump : « La chance ne nous sourit pas tous les jours. Alors, quand elle est là, assurez-vous d’en tirer le maximum, même si ça veut dire travailler très dur. Quand la chance est de votre côté, ce n’est pas le moment d’être modeste ou timide. C’est le moment d’accomplir les plus gros succès que vous puissiez accomplir. C’est ça penser comme un champion ».

Plus je travaille dur, plus la chance me sourit – D. Trump.

N’oubliez pas : La chance apparait quand les opportunités rencontrent la préparation.

8 – Ne perdez jamais votre inertie

D. Trump a un sens très affuté en termes de productivité et d’accomplissement, et il mentionne clairement que définir sa mission et ses objectifs à long et court terme est obligatoire pour être productif. Mais il y a une autre composante très importante qui est l’inertie.

Démarrer une nouvelle activité demande beaucoup d’énergie, de focus et de persistance. Au début, vous n’avez pas de contacts, les personnes autour de vous ne vous prennent pas au sérieux, les fournisseurs ne veulent pas vous faire crédit, les banques ne veulent pas vous financer…
À force de persistance, à force de montrer que votre projet est viable et que vous connaissez votre sujet, tout devient plus facile. D’un coup, tout le monde veut en faire partie : les investissements sont là, les clients se bousculent, votre réputation parle d’elle même…
L’erreur à ne pas faire est de perdre son inertie (de prendre des vacances bien méritées après 10 ans d’effort par exemple), car c’est extrêmement difficile de la récupérer. Un autre prend généralement votre place.

L’inertie c’est comme surfer sur une vague, vous devez être là au bon moment et à la bonne vitesse. Si vous faites une erreur, la vague vous emporte avec elle (ce qui peut être très dangereux) et vous n’avez plus qu’a reprendre de la vitesse pour attraper la suivante, et ça peut prendre des années.

9 – Construit ta réputation

La vision entre les deux auteurs est complément différent, et je pense que les deux points de vue ont leurs légitimités. Voici ce qu’en pense D. Trump :

Le monde est une horrible place, et tout le monde va vouloir vous anéantir du moment que vous réussissez, même vos amis et votre famille. Cherchez toujours le meilleur chez les personnes, mais préparez-vous pour le pire.
Ne cherchez pas à être aimé par les personnes avec qui vous travaillez, mais faites en sorte d’être respecté. Pour cela, voici quelques conseils :

  • Connaissez bien votre affaire
  • Soyez en accord avec votre position dans votre attitude : habits, appartements, manières, accessoires…
  • Entourez-vous de personnes qui vous inspirent et qui vous tirent vers le haut
  • Employez les personnes avec les bonnes attitudes et séparez-vous des « mauvaises pommes » rapidement
  • Inspirez les personnes à avoir un esprit d’équipe
  • Ayez des standards élevés et demandez aux autres de faire de même
  • Placez la loyauté comme qualité principale
  • Pardonnez les personnes pour leur première erreur, mais ne leur refaites plus jamais confiance
  • Ne pardonnez jamais quelqu’un qui vous a porté atteinte
  • Vengez-vous d’autant plus fort et faites en sorte que tout le monde soit au courant

Dans les mots de D. J. Schwartz :

  • Prenez soin de votre corps et de votre mental (de votre façon de penser)
  • Soignez votre apparence
  • Soignez votre environnement
    • Rencontrez souvent de nouvelles personnes
    • Sélectionnez des amis qui ont un point de vue différent du vôtre
    • Choisissez vos amis parmi ceux qui voient grand et qui sont énergiques.
  • Quoiqu’il arrive ne parlez jamais en mal des autres, et si quelqu’un parle mal de quelqu’un, ne rentrez pas dans son jeu et changez de sujet de conversation.
  • Une personne gravit les échelons, car elle est portée par les autres, alors faites en sorte d’avoir un comportement intègre, honnête et sincèrement bon avec les personnes autour de vous.
  • Prenez le top dans tout ce qui se fait, vous ne pouvez pas vous permettre moins que ça.

Deux approches totalement différentes. La première est plus basée sur l’action, sur le fait de se faire respecter et craindre. La deuxième met plus l’accent sur le développement de l’intégrité, et de la sagesse. Des bons points sont à prendre de chaque côté je pense.

10 – Pense comme un leader

Dans tout ce que vous faites, soyez un leader. Construisez votre mission et vos objectifs, et foncez pour les réaliser sans chercher l’approbation d’autrui.

Ne faites pas ce que vous faites pour seulement gagner de l’argent, mais cherchez à comment vous pouvez contribuer, comment vous pouvez donner en retour avec votre projet.

Quoi qu’il arrive, restez intègre avec vos valeurs et construisez des relations sincères avec les autres. Dites ce que vous pensez et faites ce que vous dites, et n’oubliez pas qu’un deal est un deal. Votre succès dépend du bon vouloir des autres, alors soignez vos relation et engagement avec autrui.

 

Deux livres avec des points de vue totalement différents. D. Trump voit la vie comme un combat éternel, une jungle où il faut faire sa place et se faire respecter pour ne pas se faire manger.
D. J. Schwartz, voit le monde d’une autre manière : Il choisit de ne garder que le positif et de construire là-dessus.

Personnellement, ces deux livres m’ont énormément appris et je pense que c’est une bonne idée de lire les deux, car il y a des bons points à prendre dans chacun d’entre eux. J’aime D. Trump pour son franc parlé et sa façon de dire les choses. Par contre je ne suis pas vraiment d’accord avec sa le fait qu’il faille se venger de tout le mal qu’on nous fait. La méthode « oeil pour oeil, dent pour dent » n’est pas tout à fait ma façon de voir les choses.

D. J. Schwartz à une vision qui est bien plus tempérée, remplie de sagesse, et je me reconnais mieux dans son enseignement. Je cherche constamment à m’améliorer, à corriger mes défauts et à progresser sans pour autant chercher à changer les personnes qui m’entourent, et c’est justement ce que conseille D. J. Schwartz de faire. J’aime cette manière de faire, je la trouve saine… et si tout le monde changeait pour le meilleur, le monde serait surement une place plus agréable.

Si vous avez du mal à vous projeter dans le futur, à définir vos objectifs et à vous mettre au boulot, je vous conseille fortement de lire ces livres. Si vous recherchez une source de motivation qui va vous donner l’envie d’agir, lisez « Think Big and Kick Ass » de Donald J. Trump et Bill Zanker. Si vous cherchez quelque chose de plus riche de sagesse et une source d’inspiration, penchez plutôt pour « The magic of thinking big » de David Schwartz.

Avez-vous déjà lu ces livres ? Dites-moi ce que vous en pensez dans les commentaires !

À la prochaine

Joseph
Sleevup !