Nous sommes face à un dilemme : Faut-il consommer des oeufs pour leurs protéines ou, au contraire, les limiter à cause du cholestérol qui’ils contiennent ? La solution a souvent été de séparer le blanc du jaune pour ne garder que le meilleur, mais il semblerait que nous faisions fausse route…voyons ce qu’il en est avec les dernières recherches sur le sujet…

Avez-vous déjà séparé les jaunes des blancs pour vous faire une omelette ? À vous aussi, ça vous fait bizarre ? Pourtant on nous rabâche qu’il est bon de consommer les blancs d’oeufs pour leurs protéines, mais que les jaunes sont à limiter, car ils sont truffés de mauvais cholestérol et de mauvaises graisses.

Imaginez la réaction de votre grand-mère en train de vous voir jeter tous ces jaunes à la poubelle. Elle vous dirait, un oeuf a un blanc et un jaune, un point c’est tout ! Vous les jeunes, vous êtes compliqués.

Mais qu’en est-il ? devrions-nous écouter nos grand-mères, et manger nos oeufs entiers ? Voyons ça en commençant par les dangers potentiels de ces petites boules jaunes.

Les jaunes d’oeufs sont truffés de cholestérol… et alors ?

C’est vrai, un jaune d’oeuf contient l’apport journalier de cholestérol, et nous savons que ce taux de cholestérol – notamment le mauvais cholestérol (LDL) – doit être contrôlé, car il aurait un impact négatif sur les maladies cardiovasculaires.

Cependant, de plus en plus d’études démontrent que ce n’est pas le taux de cholestérol qui serait responsable des maladies cardio-vasculaires. En fait, le seul cholestérol pouvant avoir des conséquences négatives serait un type de cholestérol causé par une alimentation comprenant trop de produits transformés avec des sucres rapides et des huiles raffinées et/ou hydrogénées, mais son impact reste très minime. Comme le dit le Dr Michel de Lorgeril auteur du best-seller Dites à votre médecin que le cholestérol est innocent et il vous soignera sans médicament : « le cholestérol ne peut pas, matériellement parlant, boucher les artères« .

Une étude gigantesque incluant plus de 4 millions de personnes (un record), a démontré qu’une consommation régulière d’oeuf (un par jour en moyenne) n’est pas associée avec une augmentation du risque de maladies cardiovasculaires chez les personnes en bonne santé. Cependant, de nouvelles études doivent être réalisées pour confirmer l’hypothèse chez les patients diabétiques.

La principale cause des maladies cardiovasculaires proviendrait d’un niveau d’inflammation trop important. Comme le dit Hélène Baribeau de passeport santé, « Le risque de subir un accident cardiaque serait deux fois plus élevé chez les gens dont le taux de protéines réactives de type C (niveau d’inflammation) est élevé par rapport aux autres dont le taux de cholestérol est élevé. »

Source et article en relation : Passeport Santé : Le rôle du cholestérol dans les maladies cardiaques est-il si important? ; Risque d’infarctus: le cholestérol n’est pas coupable ; Cholestérol et maladies cardiovasculaires… un lien à redéfinir? ; Les effets du cholestérol sur le coeur.

En suivant cette théorie, les apports journaliers recommandés sont erronés, et l’on ferait mieux de se focaliser sur la diminution du taux d’inflammation plutôt que de chercher à faire réduire le cholestérol à tout prix.

L’inflammation peut-être réduite en rééquilibrant la balance oxydant / antioxydant, en mangeant plus de fruits et légumes, en arrêtant de fumer, et en faisant une activité physique régulière. 
Il est également important de rééquilibrer la balance oméga 3 / oméga 6 en consommant plus de poisson gras comme le saumon ainsi que de l’huile d’olive ou de colza (vierge extra, première pression à froid). Tous les produits hautement transformés comme les sucres rapides, les farines blanches, et les huiles raffinées ou hydrogénées riches en gras saturé et en trans gras, sont à éviter.

Ainsi, le cholestérol présent dans le jaune d’oeuf ne va pas avoir d’impact négatif sur votre organisme. C’est plutôt les acides gras saturés que vous devez surveiller, car ils engendrent des réactions inflammatoires et ils ont des conséquences sur les maladies cardiovasculaires. Cependant, un jaune d’oeuf ne contient que 1,5g en moyenne d’acide gras saturé (soit 15% des AJR), ce qui reste tout à fait raisonnable si on ne se limite à manger un ou deux oeufs par jour.

Alors, si le jaune d’oeuf n’est pas dangereux pour notre santé, en quoi peut-il nous être utile?

Les bienfaits du jaune d’oeuf

Les jaunes d’oeuf sont une excellente source d’antioxydant naturel qui sont très utile pour lutter contre le vieillissement prématuré, les lésions ADN ou l’apparition de certains cancers. Profitez-en, car de nombreuses études montrent que la prise d’antioxydant en suppléments (de synthèse) n’a aucun impact sur notre organisme ; alors mieux vaut oublier les pilules magiques et se pencher sur ces sources naturelles et efficaces.

Ils sont aussi une très bonne source de vitamine et de nutriments. Les voici en quelques mots :

  • La vitamine B12 (30% des AJR par oeuf) est essentielle pour : La production des globules rouges et le système nerveux.
  • Le Sélénium (28% des AJR par oeuf) est essentiel pour : La prévention du cancer de la prostate et du poumon. C’est aussi un très bon antioxydant.
  • Le folate (15% des AJR par oeuf) ou vitamine B9 est essentiel pour : La multiplication des cellules et à la régulation de l’activité des gènes notamment chez la femme enceinte.
  • Le Pantothénate (13% des AJR par oeuf) ou vitamine B5 est essentiels pour : La métabolisation des glucides, des lipides et des protéines ainsi qu’a la synthèse de certaines hormones.

Sources et articles en relation : Peut-on manger des oeufs ? ; Le jaune d’oeuf est-il dangereux ? ; Informations nutritionnelles pour les oeufs.

Comment choisir vos oeufs

comment choisir vos oeufsCertaines études mentionnent le fait que les oeufs bio contiennent plus d’oméga-3, de vitamines et de nutriments que les oeufs produits en élevage intensif. Je n’ai pas pu trouver de sources fiables sur le sujet, alors je ne préfère ne pas m’exprimer là-dessus, même si j’en suis persuadé.

Néanmoins, des chercheurs ont prouvé qu’il y a un fort lien entre l’alimentation de la poule et la composition de l’oeuf. Et en voyant que les poules élevées en cage (batterie) reçoivent des vaccins, des antiseptiques et des antibiotiques à gogo, je préfère choisir mes oeufs issus de l’agriculture biologique, avec des poules qui picorent le sol et qui voient le jour.
Les oeufs bio sont faciles à remarquer : ils ont le chiffre « 0 » au début de leur code d’identification.

Voici un petit guide pour bien choisir vos oeufs : Choisir ses oeufs – PDF 1,8Mo

Que faire en quelques mots

Malgré le fait que les jaunes d’oeufs soient riches en acides gras saturés, ils sont aussi une très bonne source de vitamines et de nutriments. Alors, écoutez votre grand-mère et mangez vos oeufs entiers, un ou deux par jour maximum, en les choisissant d’origines biologiques avec un petit « 0 » comme premier chiffre.

Après avoir lu cet article, j’espère que votre omelette va passer de la couleur blanc pâle à une belle couleur jaune clair, bien plus naturelle !

Bon app

Joseph

Sleevup !

Autre sources : Egg consumption and risk of coronary heart disease and stroke ; Omega-3 enriched egg production.